Rien n’est blessant comme un reproche injuste. – sophocle

«Rien n’est blessant comme un reproche injuste.» – sophocle

«Rien n’est blessant comme un reproche injuste.» – sophocle