mais c’est pour tout ce qu’il y a entre les deux…

«Les débuts sont généralement effrayants, les fins sont habituellement tristes, mais c’est pour tout ce qu’il y a entre les deux que la vie mérite d’être vécue»