L’enfant marche joyeux, sans songer au chemin ;Il le croit infini, n’en voyant pas la fin. – alfred ...

«L’enfant marche joyeux, sans songer au chemin ;Il le croit infini, n’en voyant pas la fin.» – alfred de musset