Le lendemain du 11 septembre, les équipes cynophiles de sauvetage ont trouvé si peu de survivants qu...

Le lendemain du 11 septembre, les équipes cynophiles de sauvetage ont trouvé si peu de survivants que les chiens se sont mis à stresser pensant qu’ils avaient échoué. Les secouristes ont dû se cacher régulièrement dans les décombres afin de leur redonner espoir.

Le lendemain du 11 septembre, les équipes cynophiles de sauvetage ont trouvé si peu de survivants que les chiens se sont mis à stresser pensant qu’ils avaient échoué. Les secouristes ont dû se cacher régulièrement dans les décombres afin de leur redonner espoir.