La connaissance est une fonction décroissante du bonheur.

«La connaissance est une fonction décroissante du bonheur.»

«La connaissance est une fonction décroissante du bonheur.»