Être triste augmente le besoin de dormir. Plus on est heureux, moins on a besoin de sommeil.

Être triste augmente le besoin de dormir. Plus on est heureux, moins on a besoin de sommeil.