Environ 8% de l’ADN humain est constitué de virus antiques nous ayant déjà contaminés.

Environ 8% de l’ADN humain est constitué de virus antiques nous ayant déjà contaminés.