Citation georges bernanos : Quand que je n’aurai plus qu’une paire de fesses pour penser, j’irai l’a...

«Quand que je n’aurai plus qu’une paire de fesses pour penser, j’irai l’asseoir à l’Académie Française. » – georges bernanos