Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants, mais l’indifférence des bons

«Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants, mais l’indifférence des bons»